Bibliothèque de documentation internationale
facebooktwittertumblrflickr  English
1ergm_desobeir


Désobéir  >  « Vivre et laisser vivre »



Le concept de « Vivre et laisser vivre »

Le concept de « Live and let live system  » («  Système du vivre et laisser vivre » ) est apparu dans le remarquable travail pionnier de Tony Ashworth (1980). Il désigne un système cohérent pratiqué sur le front ouest durant toute la durée de la guerre de position, dans lequel les combattants qui se font face parviennent fréquemment à réduire et à ritualiser la violence, à travers des avertissements et des habitudes partagées comme l’établissement d’horaires réguliers pour les tirs, qui rendent ceux-ci inoffensifs. Une communication minimale entre les tranchées ennemies est la condition de possibilité de ce système. Quand elle a lieu, le système se fonde sur une réciprocité des actes de bienveillance ou d’agression.

Source CRID 14-18


Ententes et trêves tacites


Dans la guerre de tranchées, les adversaires en première ligne ne sont séparés que de quelques mètres. Les ententes tacites s'en trouvent facilitées permettant aux soldats d'accomplir les taches quotidiennes, corvées d'eau, de bois, entretien des tranchées sans risque d'affrontement.


Gaston Lavy évoque dans son ouvrage Un de la territoriale une entente similaire au cours d’une corvée de nuit au printemps 1915 à Saint-Maurice (plaine de la Woëvre, Meuse)

 

081_Lavy_021G_TOME1

Un de la territoriale, 1920.
Gaston Lavy. Tome 1, page 21.


Des trêves conclues entre soldats permettent pour un temps de faire taire les armes jusqu'à ce que les interventions de la hiérarchie mettent un terme à ces arrangements.



082_F-delta-res-926
Billet échangé entre français et allemands. Date et lieu inconnus.
Fonds Première guerre mondiale. Propagande et fraternisations entre soldats ennemis.F delta res 926

 


Les fraternisations

 

En décembre 1914, lors du premier Nöel passé sur le front, des scènes de fraternisation spontanées ont rapproché des soldats ennemis qui souffraient d'être éloignés de leur famille.
Mais, le plus souvent, tout au long de la guerre, ces fraternisations ont été de petits faits: brèves rencontres, échanges de quelques mots, de tabac, de nourriture dont les soldats témoignent dans leur carnet.

Le journal de tranchées Marmita du 10 janvier 1915 évoque de façon humoristique les échanges entre soldats français et allemands.

 

083_BDIC_FP_0312_01_01

Marmita, 10 janvier 1915.

 


alt Page précédente

VOIR AUSSI

La BDIC vous informe

Vous souhaitez recevoir les informations sur les actualités culturelles et scientifiques de la BDIC.

Inscription

Journal de la BDIC

Réalisé par les bibliothécaires des différents services, le Journal de la BDIC paraît trois fois par an.

Tous les numéros
LES COLLECTIONS
Mondes contemporains
Pôle de référence national et international pour toute l'histoire européenne des 20e et 21e siècles.

Tanguy Loyzance, Les forces du GUNT, Tchad,1983 © Loyzance
Bibliothèque, musée, centre d’archives
Archives, imprimés, audiovisuels, photographies, objets, ouvrages, peintures, dessins, affiches...

Henri Valensi, Expression des Dardanelles, 1917 © ADAGP 2015
Une documentation internationale
Collections en plusieurs langues sur les pays de l'Est, Etats-Unis, Amérique latine, Europe, Moyen-Orient...

Affiche "Tierra y libertad. Organo de la FAI. ", [1936-1939].
LA BDIC
bdicparis ouestparis lumieres
facebooktwittertumblrflickr  English
logo bdic reserve
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites.